Baromètre suisse du marché de l'emploi

Le baromètre suisse du marché de l'emploi est un indicateur mensuel précoce qui se base sur un sondage mené auprès d'experts du marché du travail dans des offices de placement de 22 cantons.

Les prévisions de l’emploi en Suisse s’améliorent nettement au cours du second mois suivant le début de la guerre en Ukraine

Arbeitsmarktbarometer FR.PNG


Le Baromètre suisse du marché de l’emploi a augmenté de 1,5 points entre mars et avril 2022 pour atteindre 103,7 points de pourcentage (désaisonnalisé). Les prévisions pour le marché de l’emploi suisse sont ainsi favorables et atteignent leur valeur maximale provisoire.

Pour Oliver Schärli, chef du centre de prestations Marché du travail et assurance-chômage au SECO, la situation sur le marché du travail reste bonne. « Avec 2,2 % à fin avril 2022, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières est inférieur de 0,1 point de pourcentage à celui de 2019, c'est-à-dire qu’il se situe en dessous du niveau d'avant la crise de COVID-19. Rétrospectivement, on peut donc constater que la guerre en Ukraine et les sanctions rendues nécessaires contre la Russie, n’ont jusqu’à présent que peu freiné la dynamique favorable sur le marché du travail », explique Oliver Schärli.

Les deux composantes du baromètre atteignent leur plus haut niveau provisoire

arbeitsmarktbarometer grafik FR.PNG


Les deux composantes du baromètre du marché de l’emploi, respectivement 103,9 points de pourcentage (chômage enregistré, désaisonnalisé) et 103,5 (emploi, désaisonnalisé), sont également mieux notées en avril 2022 qu’en mars 2022 (à titre de comparaison en mars, 102,3 points pour le chômage enregistré et 102,0 pour l’emploi). Les composants du baromètre atteignent ainsi eux aussi leurs valeurs maximales.


Méthodologie

Le baromètre suisse du marché de l'emploi est un indicateur mensuel précoce qui se base sur un sondage mené auprès d'experts du marché du travail dans des offices de placement de 22 cantons. L'enquête est conduite par le SECO depuis mai 2021 en collaboration avec l'institut allemand IAB (Institut für Arbeitsmarkt- und Berufsforschung) et le baromètre européen du marché de l’emploi.

Tandis que le composant A du baromètre affiche l'évolution du taux de chômage corrigé des variations saisonnières des trois prochains mois, le composant B prévoit l'évolution de l'emploi. La moyenne des composants « chômage » et « emploi » fournit la valeur totale du baromètre. Cet indicateur offre donc une vision d'ensemble de l'évolution du marché de l'emploi. L'échelle s'étend de 90 (très mauvaise évolution) à 110 (très bonne évolution).

Baromètre européen du marché de l'emploi

Le baromètre européen du marché de l'emploi est réalisé depuis juin 2018 en collaboration avec les services publics de l'emploi des pays participants et l'IAB. Actuellement, 17 pays prennent part au sondage, dont : l'Autriche, la Bulgarie, Chypre, la République Tchèque, le Danemark, la Belgique (CG), la Belgique (Flandre), l'Allemagne, l'Islande, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Pologne, le Portugal, la Suisse et la Belgique (Wallonie).

https://www.arbeit.swiss/content/secoalv/fr/home/menue/institutionen-medien/schweizer-arbeitsmarktbarometer.html